Catégories
courrier des Lecter

les gens avec leurs questions

les gens avec leurs questions. Orson Welles

les gens avec leurs questions

Orson Welles : « it’s pretty, but is it Art ? »

tags : IA ?, AI ?, photoshop ?, c’est où ?, c’est quoi ?, où est-ce que je peux l’acheter ?, pourquoi des femmes nues ?, ce ne sont pas les paroles d’origine !, et vous trouvez ça drôle ?

Catégories
animal, on est mal courrier des Lecter exercice illégal de la profession de danseur étoile

de nombreux abonnés nous demandent comment se déplacer sur une glace peu épaisse

de nombreux abonnés nous demandent comment se déplacer sur une glace peu épaisse

de nombreux abonnés nous demandent comment se déplacer sur une glace peu épaisse (how to get across thin ice)

LES FAITS
Une victime sur 15 d’incidents mortels associés à l’eau perd la vie en traversant une surface de glace dangereuse. 1 Au Canada, bien que la majorité des décès associés à
la glace se soient produits en motoneige, plus du tiers ont eu lieu en jouant, en marchant ou en pêchant près de la glace ou sur la glace (statistiques de 1997 à 2001) 2. Il faut toujours faire preuve de vigilance lorsque l’on s’aventure sur ou près
de la glace ; la grande majorité des décès pourraient ainsi être évités.
PRÉVENTION
Peu importe les caractéristiques de la glace sur laquelle vous vous aventurez, le danger est toujours présent (sauf dans le cas de patinoires sur base de terre).
Essayez de pratiquer votre activité sur une glace qui est régulièrement vérifiée par des autorités compétentes, telles que les municipalités et la Fédération des clubs de
motoneigistes du Québec. Toutefois, si vous devez pratiquer une activité sur une glace qui n’est pas vérifiée par des autorités compétentes, assurez-vous de vérifier la glace en tenant compte des points suivants :

LA COULEUR DE LA GLACE
 La glace bleue et transparente est habituellement la plus résistante.
 La glace blanche opaque (glace de neige) contient un pourcentage d’air élevé et sa résistance dépend de sa densité. La glace blanche qui contient peu d’air est presque aussi résistante que la glace bleue.
 La glace grise contient habituellement de l’eau à la suite d’un dégel et doit être considérée comme très suspecte et dangereuse.
L’ENVIRONNEMENT DE LA GLACE
 La taille et la profondeur du plan d’eau influencent la formation de la glace.
Plus le lac est profond, plus il prend de temps à geler. La glace près des rivages se forme plus rapidement, et fond également plus rapidement.
 Les courants amincissent le dessous de la glace. La glace des rivières est moins solide que celle sur les lacs à cause de l’action du courant.
 Les obstacles, tels qu’un quai ou une pierre, absorbent la chaleur du soleil. Ils retardent la formation de la glace et en accélèrent la fonte.
 La température ambiante qui demeure toujours sous 0 degré Celsius entraîne la formation d’une glace plus solide qu’une température qui oscille de part et d’autre du point de congélation.
 La fonte et le regel de la surface de la glace, causés par les variations de température, créent une glace en couches superposées. La glace comporte donc plusieurs failles et est plus vulnérable.
 Le réchauffement par le soleil diminue la solidité de la glace. La glace est habituellement plus solide le matin qu’en fin de journée.
 L’eau sur la glace qui s’accumule à la suite de précipitations affaiblit celle-ci.
 La neige a le même effet qu’une couverture : elle augmente la température de la glace. Une chute de neige qui atteint la moitié de l’épaisseur de la glace peut créer une situation dangereuse.
 Le vent peut produire un certain déplacement d’eau qui en retardera la congélation. De plus, le vent peut déplacer la neige et créer une couverture.

source : SOCIÉTÉ DE SAUVETAGE. Comprendre la glace, guide de survie (2007) p.2 2 IDEM p.6

tags : ours blanc, fiche pratique