Catégories
les belles histoires de tonton yves

Luke je suis ton arrière grand père

Luke je suis ton arrière grand père

Star Wars, 1923

Catégories
comprendre les expressions françaises gif animés avez-vous donc une âme

cherchez la tête

cherchez la tête. Max Ernst :  Sequence from La femme 100 têtes Alors je vous présenterai l’oncle (1929)

cherchez la tête

Max Ernst : Sequence from La femme 100 têtes Alors je vous présenterai l’oncle (1929)

One of the key works in the Ernst filmography is La femme 100 têtes, a 19-minute film from 1967 based on the series of collages Ernst created under that title in 1929, precursors to his collage masterwork Une semaine de bonté (1934). Eric Duvivier was the director, nephew of the celebrated French director Julien Duvivier, and a director of many educational films, none of which seem to be listed on IMDB. Duvivier’s film may be short but he had the resources to go to some extraordinary lengths in replicating cinematically so many of Ernst’s collages. Some of the scenes merely require a room or a street, in others bizarre or elaborate sets have had to be built then populated with actors for shots that last less than half a minute.

Why go to all this effort in 1967? The clue is in the name and logo of the producer—Sandoz—the pharmaceutical company that invented and manufactured LSD. Sandoz had a film division which they used to create promotional films for their products. Among the ones related to LSD are Images du monde visionnaire (1964), directed by Henri Michaux and Eric Duvivier, and (possibly) La femme 100 têtes. I say “possibly” only because I haven’t seen this confirmed but why else would a pharmaceutical company that just happened to make the world’s most famous hallucinogenic drug make a Surrealist film? Whatever the reason it’s a remarkable piece of work

text by  John Coulthart

L’une des œuvres clés de la filmographie d’Ernst est La femme 100 têtes, un film de 19 minutes de 1967 basé sur la série de collages qu’Ernst a créés sous ce titre en 1929, précurseurs de son chef-d’œuvre de collage Une semaine de bonté (1934). Eric Duvivier était le réalisateur, neveu du célèbre réalisateur français Julien Duvivier, et réalisateur de nombreux films éducatifs, dont aucun ne semble être répertorié sur IMDB. Le film de Duvivier est peut-être court, mais il avait les ressources nécessaires pour déployer des efforts extraordinaires pour reproduire cinématographiquement de nombreux collages d’Ernst. Certaines scènes nécessitent simplement une pièce ou une rue, dans d’autres des décors bizarres ou élaborés ont dû être construits puis peuplés d’acteurs pour des plans qui durent moins d’une demi-minute.

Pourquoi faire tous ces efforts en 1967 ? L’indice réside dans le nom et le logo du producteur – Sandoz – la société pharmaceutique qui a inventé et fabriqué le LSD. Sandoz possédait une division cinématographique qu’ils utilisaient pour créer des films promotionnels pour leurs produits. Parmi ceux liés au LSD figurent Images du monde visionnaire (1964), réalisé par Henri Michaux et Eric Duvivier, et (éventuellement) La femme 100 têtes. Je dis « peut-être » uniquement parce que je n’ai pas vu cela confirmé, mais pourquoi une société pharmaceutique qui vient de fabriquer la drogue hallucinogène la plus célèbre au monde ferait-elle un film surréaliste ? Quelle que soit la raison, c’est un travail remarquable

texte de John Coulthart

Catégories
gif animés avez-vous donc une âme un jour sans fin

et dieu créa la femme

et dieu créa la femme. Isabel Chiara

et dieu créa la femme

Isabel Chiara

Catégories
Ma (brette) Zèle Tophe !

surgie de la nuit

surgie de la nuit. Sarita Choudhury in fresh kill (1994)

surgie de la nuit

Sarita Choudhury in fresh kill (1994)

alt : extérieur nuit, une jeune femme, dans une ruelle sombre, les cheveux auréolés de lumière

Catégories
comprendre les expressions françaises les belles histoires de tonton yves

fais ce que tu veux

fais ce que tu veux

The Umbrellas Of Cherbourg, Jacques Demy, 1964, les parapluies de Cherbourg

alt : Catherine Deneuve reçoit un cadeau qu’elle ne peut accepter

Catégories
En direct l'Yves psychologie (en partenariat avec spychologie magasine)

Rosemary’s baby : les premières années

Rosemary’s baby : les premières années

tags : plombicide, parricide, tournevis meutriforme, plombier, tuer le père

Catégories
liquidités

les mannequins tétons les plus célèbres : David Lynch 1984

les mannequins tétons les plus célèbres : David Lynch 1984

les mannequins tétons les plus célèbres : David Lynch 1984

tag : casting

Catégories
sportyves

Baseball : c’est la rentrée

Baseball : c'est la rentrée. The Shining, Stanley Kubrick, 1980

Baseball : c’est la rentrée

The Shining, Stanley Kubrick, 1980

tag : violences conjugales

Catégories
de l'autre côté du mouroir

je crois en l’existence d’un autre univers

je crois en l'existence d'un autre univers. Star Trek Wars, Han Solo was here

je crois en l’existence d’un autre univers

Star Trek Wars

tags : Han Solo was here, une autre dimension, dimanche

Catégories
animal, on est mal

Je ne suis pas un animal ! Je suis un être humain ! Je suis ton amie !

Je ne suis pas un animal ! Je suis un être humain ! Je suis ton amie !

une femelle napoléon asiatique nommée Yoriko avec laquelle Hiroyuki Arakawa, 79 ans, chargé de s’occuper d’un sanctuaire shinto sous-marin, s’est lié d’amitié il y a environ 30 ans / David Lynch : Fish Man