Catégories
de l'autre côté du mouroir exercice illégal de la médecine

vieillir en beauté

vieillir en beauté
vieillir en beauté

vieillir en beauté

Mummy of Queen Nodjmet, belonging to the Third Intermediate Period, 21st Dynasty, ca. 1069-945 BC Egyptian Museum, Cairo. Spectacular state of conservation.

un air de famille avec Lady Rai (c. 1570/1560 – 1530 BC) was an ancient Egyptian woman of the early 18th Dynasty who served as nursemaid to Queen Ahmose-Nefertari (1562–1495 BC).

tag : momie, chirurgie esthétique, vieux

Catégories
comprendre les expressions françaises gif animés avez-vous donc une âme

dessine-moi les lèvres

dessine-moi les lèvres
dessine-moi les lèvres

dessine-moi les lèvres

tag : ne manque que la parole, petit prince

Catégories
humeur du jour / mood du genou

encore une journée ensoleillée

encore une journée ensoleillée
encore une journée ensoleillée

encore une journée ensoleillée – Sofia Foiera

Sofia Foiera poste des yeux et des bouches sur instagram

Catégories
humour liquide

un maquillage de rêve pour la saint-valentin

un maquillage de rêve pour la saint-valentin

un maquillage de rêve pour la saint-valentin

tag : rouge à lèvre au rouleau, botox, muromeroo, mais t’avais dit qu’on fera des Knacki

Catégories
liquidités

saint-valentin – combien ça coûte ?

saint-valentin - combien ça coûte ?
saint-valentin – combien ça coûte ?

saint-valentin – combien ça coûte ?

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et vernis bien appliqué

Charles Baudelaire : l’invitation au salon de beauté

Quel séparateur d’orteils choisir pour un service de pédicure et une application de vernis à ongle de qualité ?

Catégories
art liquide

la vie de ma mère

Ricky Mujica la vie de ma mère
Ricky Mujica : la vie de ma mère

tag : charge mentale

« Utilisant un amalgame de procédures dérivées du formalisme de l’expressionnisme abstrait du XXe siècle, de la peinture rétinienne de l’impressionnisme du XIXe siècle et de la lumière et de la forme objectives du baroque du XVIIe siècle, et synthétisées à travers l’objectif pictural d’un drame shakespearien mis en scène, mon travail cherche à démontrer comment la vie s’étend au-delà de ses propres limites subjectives et raconte souvent des histoires qui illustrent les effets de la prise de conscience culturelle au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Une époque qui nous a présenté un nouvel humanisme, avec la révolution sexuelle et avec le mouvement des femmes.

Je veux dire déconstruire les binaires que nous reconstruisons continuellement entre le « Drame » et l’« Usuel », entre le « Moi » et le « Collectif », entre la « Vie » et la « Mort ». En prenant comme sujet des moments extraordinaires mais collectifs de la vie quotidienne, et en sondant le rythme qui articule le flux de moments extraordinaires qui nous sont communs à tous, et en les imprégnant d’une partie de l’esthétique du théâtre en direct, et en le plaçant sur la toile en tant que scène, je tente de séduire le spectateur pour qu’il porte un regard neuf sur la condition humaine.

Je recherche la poésie de l’extraordinaire telle qu’elle est ancrée dans l’ordinaire. Sont choisis et dépeints des moments familiers de notre existence collective qui n’existent que pour ponctuer le drame humain et éclairer notre existence.

« Mère » est très souvent dépeinte dans ces événements extraordinaires comme le héros, la pourvoyeuse de vie, la racine de la civilisation. Elle est notre conscience collective. »

Ricardo José Mujica « Ricky Mujica »