Catégories
je suis complètement vous

comme disait Nietzsche, Colette

comme disait  Nietzsche, Colette
comme disait Nietzsche, Colette

comme disait Nietzsche, Colette, L’homme souffre si profondément qu’il a dû inventer le rire – Jean-Jacques Sempé (1932-2022)

« Colette, veux-tu écouter un instant mon rire énorme, Nietzschéen ? »

autres publications taguées Jean-Jacques Sempé

Catégories
humour de Calais, bêtises et dentelle décalées

démocratie participative

démocratie participative - Voutch : "Ramons"
démocratie participative – Voutch : « Ramons »

démocratie participative – Voutch : « Ramons »

« C’est finalement la proposition A « Ramons de toutes nos forces à contre-courant avant qu’il ne soit trop tard » qui l’emporte par 4 voix contre 2 et 1 abstention. »

« Voutch, de son vrai nom Olivier Vouktchevitch, est un dessinateur d’humour français né à Courbevoie en 1958. Il se fait parfois appeler Olivier Chapougnot.

Après des études de dessin publicitaire à Paris, et avoir travaillé de nombreuses années dans des agences de publicité, il se lance dans le dessin humoristique en 1995 et publie ses premiers dessins dans les magazines LuiTéléramaLireLe PointPlayboyPsychologies et Madame Figaro.

Voutch connait bien les travers du monde de l’entreprise et de la communication pour y avoir travaillé comme directeur artistique dans la publicité (et avoir été licencié, moment vécu par lui comme « une libération »).

Dans la ligne de Sempé (« un de mes pères »), Voutch commence par l’idée avant de trouver l’illustration à la gouache pour laquelle ses talents de coloriste sont reconnus. L’usage du pinceau sur des dessins au format « magazine » (ses clients) a d’ailleurs influencé le trait caractéristique : personnages au nez épais et corps en longueur, souvent situés dans une salle de réunion (car permettant la phrase absurde — solennellement énoncée par le personnage — écrite en bas du dessin). À la manière de Sempé, Voutch place souvent ses personnages dans de grands décors dont ils ne sont pas nécessairement l’élément central. Il en découle une impression de vacuité et d’écrasement qui fait écho aux sentiments de solitude ou de petitesse éprouvés par les personnages ou, inversement, qui souligne par contraste la futilité de leurs propos. » source : Wikipedia

tags : élections, consultation populaire, politique, vote à bulletin secret, titanic

Catégories
exercice illégal de la médecine psychologie (en partenariat avec spychologie magasine)

vos paupières sont lourdes

vos paupières sont lourdes. Robert Crumb
vos paupières sont lourdes. Robert Crumb

vos paupières sont lourdes. Robert Crumb. 12 conseils pour endormir le lecteur sur internet.

Méthode des passes généralisées

1) Demandez à la personne de se coucher sur le dos (le lit ou le divan doit être particulièrement moelleux !) et de fermer les yeux.
2) Prévenez-la :
– Je vais pratiquer sur vous des passes magnétiques, qui vous feront un grand bien.
3) Pendant trois minutes environ, tout en dégageant du fluide magnétique, effleurez du bout des doigts le corps de la personne (épaules, bras, cuisses et jambes) de haut en bas et sans prononcer un mot.
4) Tout en continuant à prodiguer les passes, dites :
–  Mes passes vous apaisent… Vous commencez à en sentir l’influence… Dès maintenant, vous en constatez les effets… L’effet des passes commence à se faire sentir… Vous sentez l’influence des passes… Mes passes vous calment… L’ensemble de votre organisme réagit favorablement, je le vois… Ça marche… Sous l’action de mes passes, vos muscles se relâchent… Petit à petit, vous vous détendez… Mes passes réalisent une cure de repos… Déjà, vous êtes mieux… A chaque seconde qui passe, vous êtes de plus en plus détendu… Bras et
jambes se détendent… Bras et jambes se font souples… Mes passes vous font du bien, beaucoup de bien… Mes passes vous relaxent… Vous allez avoir du plaisir à vous endormir… Du plaisir à vous endormir… Mes passes vous apportent la paix intérieure…
Vous faire hypnotiser vous fait plaisir… Détendez-vous… Laissez-vous aller… C’est bien…
C’est bon… D’un seul coup, vos crispations sont balayées… C’est la détente… C’est l’abandon du corps… C’est comme si vous flottiez au-dessus de votre corps… Cet état vous fait plaisir… Vous avez de plus en plus de plaisir à vous faire hypnotiser… Vous désirez vous faire hypnotiser plus profondément… Vous sentez l’action bienfaisante de ma voix sur votre système nerveux… La détente vous apporte une joie immense… Vous vous laissez absorber par la détente… Du bleu… Vous ne voyez que du bleu…
5) Marquez un arrêt de quelques secondes, puis poursuivez :
– Votre somnolence est agréable… Vous savourez un délicieux repos… En même temps, vous êtes conscient et vous écoutez ma voix… Vous savourez un réel plaisir à vous endormir… à vous détendre… Vous avez du plaisir à vous endormir… Et vous aurez du plaisir, de plus en plus de plaisir à dormir… Vous dormez et vous écoutez ma voix qui vous berce… Votre repos est délicieux… Votre somnolence est agréable… Vos paupières sont lourdes… A chaque seconde, votre sommeil deviendra meilleur… A chaque seconde, votre sommeil deviendra meilleur… A chaque seconde, votre sommeil deviendra plus agréable… Vous dormez… Vous dormez… Vous vous reposez pleinement…
6) Tout en continuant la pratique des passes, terminez en disant :
– Mes passes vous apportent la détente… Mes passes vous procurent le sommeil… A chaque passe que je vous fais, vous vous détendez de plus en plus… A chaque passe que je vous fais, vous vous sentez de mieux en mieux… A chaque passe que je vous fais, vous vous endormez
plus profondément… A chaque passe, vous dormez de mieux en mieux… Mes passes vous procurent un véritable épanouissement… Plus je fais des passes, plus vous avez sommeil…
Plus je fais des passes, mieux vous vous endormez…

source : https://beyrevra.forumactif.com/t3444p50-mecanismes-neurologiques-de-l-hypnose

vos paupières sont lourdes, Robert Crumb

Né en 1943 à Philadelphie, Robert Crumb grandit dans une famille étouffante. Dès l’âge de deux ans, Crumb se réfugie dans le dessin. À l’âge de 18 ans, il fuit la maison familiale et va s’installer à New York. Il y travaille comme illustrateur de cartes postales de vœux. C’est pendant cette période qu’il acquiert ce trait rond qui sera sa marque pendant des années. En 1965, Harvey Kurtzman, créateur de « Mad », publie une planche de « Fritz the Cat » dans « Help! », ainsi que deux reportages graphiques. (Réédités par Cornélius en 1992). La même année, Crumb découvre le LSD, qui change complètement sa façon de vivre et de dessiner. Au cours d’un mauvais trip, il invente les personnages qui deviendront les symboles de la culture « underground »: Mr Natural, Angelfood Mc Spade, Mr Snoïd, etc. Il part pour San Francisco et dessine alors un « comic book », sans particulièrement se soucier de sa diffusion. Ce sera « Zap », qui devient en quelques semaines un mythe de la culture hippie. Son style humoristique, la totale liberté de ses propos, en particulier dans l’illustration de ses fantasmes sexuels, son humour absurde, influencent des dizaines de dessinateurs. La bande dessinée « underground » est née.

Il déteste la culture hippie mais devient malgré tout une figure de la « contre-culture ». Contacté par des éditeurs traditionnels, il refuse de collaborer avec eux, et continue de travailler sur des projets de comix bon marché. Cette intransigeance est une constante de son comportement jusqu’à aujourd’hui. En 1971, alors qu’il vit dans une communauté, il rencontre Aline Kominsky, elle aussi dessinatrice de bande dessinée. Quelques mois plus tard, ils quitteront le groupe pour vivre ensemble. Crumb travaille plus que jamais. Il rencontre quelques difficultés avec les mouvements féministes naissants, scandalisés par la violence de ses fantasmes. À la fin des années 70, Crumb abandonne définitivement les drogues […] source : bedetheque.com

autres publications bretzel liquide taguées Robert Crumb

Catégories
les belles histoires de tonton yves

dimanche : traîner à la maison

dimanche : traîner à la maison. Marie Hoeg posing in her woolen underwear, ca. 1900
dimanche : traîner à la maison. Marie Hoeg posing in her woolen underwear, ca. 1900

dimanche : traîner à la maison.

Dans un coffret marqué « privé », les photographes portraitistes Marie Høeg (1866-1949) et Bolette Berg (1872-1944) conservent une réserve de plaques de verre. Des images du couple s’amusant avec divers rôles de genre, ridiculisant la convention des hommes actifs et des femmes raffinées. De 1895 à 1903, elles dirigent le studio de photographie Berg & Høeg à Horten, en Norvège, où elles réalisent des portraits et des vues de Horten et de ses environs et vivent du produit des ventes.

Høeg avait une histoire d’activisme, créant des groupes pour lutter pour les droits des femmes. Bolette Berg était moins extravertie mais faisait partie intégrante de la campagne pour l’égalité des sexes. Les femmes n’ont obtenu le droit de vote en Norvège qu’en 1913. source : Flashbak

tag : LGBT+, sous-vêtements de laine, satire

Catégories
ensemble, tout devient pénible

vous avez demandé le Troisième Reich ? veuillez ne pas quitter

3ème Reich interphone
3ème Reich, troisième étage droite

Troisième Reich désigne l’État allemand nazi dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945. Ce terme est souvent utilisé en alternance avec celui d’« Allemagne nazie ». Il est également fréquemment employé pour désigner Mr et Mme Reich, les locataires du troisième doite (Wikipedia)